fbpx
80 / 100 SEO Score

Comment faire un storytelling aussi hypnotique qu’une vidéo de Marketing Mania (même si vous n’y connaissez rien en persuasion)

Il y a, dans le milieu du marketing digital et du web entrepreneuriat, un jeune homme qui a percé. Il s’appelle Stan Leloup. À l’heure où je vous parle, sa chaîne You Tube, Marketing Mania, compte 271 000 abonnés. Il apporte beaucoup de valeur avec témoignages, schémas, exemples. Son content marketing est très travaillé avec des montages précis. Son succès, je l’explique aussi par son utilisation fine de l’art de raconter une histoire pour vendre. Démonstration.

Faire un storytelling comme Marketing Mania, c’est booster votre message et votre notoriété

Pourquoi faire un storytelling dans votre stratégie de communication ? Parce que les chiffres prouvent que, bien utilisé, l’art de raconter une histoire va booster votre message (et vos ventes). Regardez plutôt les résultats des marketeurs qui percent sur le web. La plupart (je n’ose pas dire tous) de ceux qui ont réussi ont intégré la méthodologie du storytelling dans leur marketing de contenu.

Parmi eux, j’ai sélectionné un des meilleurs. Il s’agit de Stan Leloup, auteur de la chaîne You Tube Marketing Mania. Une chaîne qui compte 271 000 abonnés.

En trois ans, Stan a dépassé tous ses concurrents sur le marché hyper concurrentiel du marketing digital et du web entrepreneuriat. Son podcast du même nom affiche la moyenne maximale de 5/5 sur iTunes. Avec des témoignages élogieux. Du style : « J’ai découvert ce podcast il y a un mois à peine, comment j’ai pu rater ça ? » Ou encore : « D’excellentes interviews, toujours très intéressantes et rythmées. Stan fait du bon boulot. Je recommande à tous les web entrepreneurs. »

Bon, voilà. On ne va pas en rajouter. Vous avez compris que le garçon tient la route. OK. Mais, il y a quand même quelque chose qui m’interroge. Pourquoi ce jeune homme a-t-il autant percé ?

Il a certes été constant, ne se décourageant jamais. Là ou d’autres auraient jeté l’éponge.

pourquoi faire du storytelling _ la connaissance du marché

Pour moi, cinq facteurs ESSENTIELS expliquent sa réussite :

Son positionnement :

Ton pédagogique, sérieux, presque professoral. Mais jamais barbant. Des vidéos très travaillées (montage soigné, pas de blanc). Ce qui lui confère une crédibilité.

Sa valeur ajoutée

Il apporte beaucoup de notions en psychologie humaine, en copywriting, en persuasion, etc. Ses démonstrations s’appuient sur des références (Robert Cialdini, Casey Neistat, Gary Vaynerchuk, etc.)

Il connaît parfaitement son persona

Je vous rappelle que le persona est votre cible principale, par extension, vos clients potentiels. Stan sait à qui il s’adresse et ce que recherchent les gens qui l’écoutent.

Sa persévérance

Ses vidéos l’expliquent : son parcours n’a pas été linéaire. Il a été rongé par le doute, la solitude. Mais il n’a rien lâché (j’y reviens dans le chapitre suivant).

Son storytelling

Il y fait référence très souvent. Ceux qui voient ses vidéos doivent s’identifier à lui, à son parcours.

L’exemple de storytelling personnel de Stan Leloup

Son storytelling est bien connu par ses fans.

Jeune garçon timide, étudiant en école de commerce, il n’est pas franchement apprécié par ses camarades. Aux soirées étudiantes alcoolisées, Stan préfère rêver à une autre vie : travailler sur le web.

Il ne se voit pas faire une carrière “classique”, comme tous ses collègues d’école, employé dans un grand cabinet de conseil ou dans une entreprise du Cac 40.

Convaincu que l’avenir du marketing est dans le digital, et très attiré par ce modèle d’entreprise, il écoute des podcasts, se forme seul, dans les transports en commun, pendant ses nuits d’insomnie. II cache au maximum sa passion pour le business en ligne.

Mais il n’a pas de réseau.

Il va alors se rendre en Asie, où il va rencontrer des stars du domaine. Pour mieux s’en inspirer, avec le succès que l’on sait.

Maintenant, ce sont les écoles de commerce qui copient son modèle. Et ses anciens confrères d’école qui le jalousent. Bingo.

Si vous vous demandez qu’est-ce qu’un storytelling, je peux répondre, regardez simplement cette vidéo. Lancée le 8 novembre 2018, elle cumule aujourd’hui 26 300 vues.

faire un storytelling _ conseil storytelling _ capture écran vidéo Stan Leloup

Décomposons maintenant le schéma narratif de cette vidéo pour apprendre pourquoi faire du storytelling est si important dans votre communication.

Faire du storytelling de soi (personal branding) pour mieux vendre : le schéma narratif de Marketing Mania

Le schéma narratif (ou trame de l’histoire) employé par Stan Leloup reprend les bases du storytelling.

1- Le héros.

C’est Stan. Mais il sait que ses clients-cible peuvent s’identifier à lui : étudiants, jeunes entrepreneurs, ou adultes plus âgés qui rêvent d’une autre vie.

2- Le problème.

Stan admet que le succès n’est pas une ligne droite. Qu’il ne va pas y arriver tout seul. Or, il est bien isolé au début de son apprentissage. Son seul refuge : ses podcasts, qu’il écoute la nuit, pendant ses crises d’insomnies. Ou dans les transports en commun.

On s’imagine à sa place. On le voit réfléchir, marchant seul dans les rues, pendant que ses collègues de l’école font la fête dans les bars. On se voit, nous aussi, incompris, avec notre rêve qui trotte dans la tête.

3- La quête.

Il doit réussir à percer dans le marketing digital. Il sait qu’il a besoin d’une communauté. Et il sait qu’elle se réunit à Bangkok. « Seul, dans ma chambre d’étudiant, j’essayais d’imaginer cet hôtel de luxe, habituellement réservé aux business men grisonnants, envahi le temps d’un week-end par des entrepreneurs en short qui gagnent des fortunes grâce à leur portable. Rien ne m’a jamais aussi motivé que cette vision. »

Il doit aller à Bangkok. Il doit tout faire pour rencontrer les as du web entrepreneuriat.

4- Le climax.

Il y a un grand jour dans sa vie. Ce fameux moment où Stan peut enfin toucher son rêve du doigt : « Pour la première fois, je savais où j’allais. Finalement, le grand jour est arrivé. En octobre 2014, j’ai débarqué à Bangkok. »

5- Les guides.

Dans tout bon storytelling, il y a un guide. À Bangkok, Stan s’est fait coacher autour d’une bière par des stars multimillionnaires qu’il suivait jusque-là sur internet. Il rêve éveillé. C’est le Graal : « Je dois être le gars le plus enthousiaste et le plus motivé de l’histoire de cette conférence. » Ce qui a beaucoup joué pour qu’il se fasse accepter dans cette élite malgré son manque d’expérience.

pourquoi utiliser le storytelling _ portrait Stan Leloup

6- L’histoire dans l’histoire.

En storytelling, c’est encore plus génial si vous pouvez glisser une petite histoire, un détail, un symbole, dans la grande histoire. Stan l’a fait.

Dans la vidéo, il brandit le bracelet qu’il avait au poignet lors de la conférence. Il l’a gardé précieusement. Il a même continué à le porter, tous les jours. Il symbolisait sa quête : « En enfilant ce bracelet chaque matin, je me disais que si je travaillais dur chaque jour, de bonnes choses allaient arriver dans ma vie. »

7- Le dénouement heureux.

Il est nécessaire. La leçon de Stan est simple. À force de travailler dur, vous allez y arriver. Comme lui, qui vit confortablement de ses revenus. Même si votre entourage ne comprend pas ce que vous faites.

L’heure de Stan est arrivée en avril 2017.

Sa chaîne est devenue la plus grosse chaîne You Tube sur le créneau marketing. Dépassant les 150 000 inscrits. Mieux, cinq ans plus tard, il revient à Bangkok donner une conférence devant le public d’entrepreneurs à succès qu’il admire tant.

Plusieurs objectifs le poussent à utiliser le storytelling

Autre  élément à retenir de cet exemple de storytelling, l’auteur a bien compris comment utiliser la courbe narrative pour captiver son audience. Avec une situation initiale. Le problème très dur à résoudre (seul, insomnie, pas d’amis, objectif lointain). Et le cheminement vers le succès.

pourquoi faire du storytelling _ courbe narrative dans le temps

La courbe narrative : 1)- à gauche situation initiale – 2) descente aux enfers = creux de la courbe (stress, doute, solitude, insomnies) – 3) à droite, dénouement heureux (la chaîne You Tube explose).[/caption]

Avec son récit personnel, Stan Leloup vise plusieurs objectifs :

  • se positionner en guide pour son audience ;
  • prouver sa légitimité ;
  • faire passer des émotions pour se connecter avec son client cible (persona) ;
  • susciter le désir chez son audience (qui veut AUSSI atteindre son résultat) ;
  • marquer durablement les esprits (et vendre donc ses méthodes).

Voilà, j’espère, à travers cet exemple concret, vous avoir expliqué pourquoi faire du storytelling pour votre entreprise.

Si vous voulez aller plus loin, et faire votre storytelling persuasif, cliquez ici.

Damien Ricaut, storyteller

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *