Content marketing : 3 erreurs à éviter… plus une histoire de content marketing au top (pour vous inspirer)

 

Dans cet article, je vous propose de parler des 3 erreurs fatales en content marketing. Elles vont vous paraître évidentes une fois détaillées, mais bon, je préfère être clair… Ou votre performance commerciale restera au niveau de la ligne de flottaison. Nous allons aussi voir comment générer du trafic de qualité grâce à votre contenu avec l’exemple “au poil” de Bonne Gueule.

 

Définition du content marketing et exemples

En content marketing, il y a à mon avis trois erreurs fatales :

  1. Voir court terme.
  2. Ne pas avoir le budget suffisant.
  3. Se tromper de cible ou de message.

Mais avant de développer, ne brûlons pas les étapes. Je vous propose de bien comprendre ce qu’est le content marketing et quelles possibilités il vous offre.

Définition du content marketing

La stratégie du content marketing est de fournir et promouvoir du contenu pertinent, à forte valeur ajoutée.
L’objectif : attirer et fidéliser une clientèle bien ciblée et lui vendre vos produits / services.
On parle aussi de stratégie éditoriale ou de marketing de contenu.

Le content marketing, c’est vraiment la notion de base de l’inbound marketing (vous attirez les clients vers vous). La rédaction web SEO (textes optimisés pour le référencement naturel), le storytelling sont des stratégies de content marketing.

Je vais vous donner un exemple à partir d’une belle histoire (le storytelling, ça marche toujours quand on veut expliquer les concepts – autre astuce que je vous donne).

 

Exemple de content marketing : Bonne Gueule

Bonne Gueule, vous connaissez ? Peut-être pas. Alors laissez-moi vous raconter l’histoire de ses créateurs, Benoît et Geoffrey.

Leur aventure a commencé en 2007, quand les deux amis ont décidé de lancer un blog sur la mode masculine. Leur mission (proposition de valeur) : “Aider les hommes à se sentir bien dans leurs vêtements”. Simple, clair, précis.

 

qu'est ce que le content marketing

 

Ils avaient intelligemment remarqué qu’il était difficile de trouver de l’information pertinente et objective sur la qualité des habits, ou des conseils vestimentaires.

Benoît et Geoffrey ont vite compris tout le parti qu’ils pourraient tirer du web. Ils ont écumé les forums, ils ont posé des questions, etc. Bref, ils ont fait un travail d’investigation (comme moi, quand j’ai ma veste de journaliste).

 

Les lecteurs sont devenus de plus en plus nombreux. Avec un effet boule de neige.

 

Ils ont lancé leur blog où ils ont partagé toutes les informations qu’ils ont récoltées. Comme ils le disent si bien : “On a créé le blog qu’on aurait aimé lire quand on a commencé à s’intéresser au sujet.”

Au départ, cette activité restait un hobby. Ils ne tiraient aucun revenu de leurs articles.

Les lecteurs sont devenus de plus en plus nombreux. Avec un effet boule de neige, car plus les fans lisaient Bonne Gueule et commentaient les articles, plus le blog remontait dans les résultats du moteur de recherche Google.

Le succès est arrivé en 2011, moment où la communauté a fait comprendre aux deux créateurs qu’elle était prête à investir dans leur projet. Ils ont écrit un ebook qui est devenu un best-seller. Ils ont commencé les collaborations avec les marques. En 2014, Bonne Gueule est carrément devenu une marque de vêtements.

Les jeunes entrepreneurs ont fait des erreurs comme tout le monde. Mais Benoît et Geoffrey sont restés fidèles à leur idée.

 

Bien sûr, tout n’a pas été parfait. Les jeunes entrepreneurs ont fait des erreurs comme tout le monde. Leur trésorerie leur a provoqué de sueurs froides. Mais Benoît et Geoffrey sont restés fidèles à leur idée : donner des conseils avisés en mode masculine.

Maintenant, leur success story est citée en étude de cas par les écoles de commerce. Leur entreprise compte près de 40 collaborateurs. Bravo les gars.

Pourquoi je vous ai parlé de Bonne Gueule ? Parce que l’histoire de Benoît et Geoffrey est un exemple parfait de content marketing :

  1. Ils ont fourni du contenu de valeur.
  2. Ils connaissaient parfaitement leur audience.
  3. Ils ont agi sur la durée.

 

À quoi sert le content marketing ? Mais à pleiiiiiiiiiiin de choses !

Bon, vous avez votre définition du content marketing et votre exemple.

Vous avez commencé à comprendre à quoi sert le content marketing grâce à Bonne Gueule. Allons plus loin.

 

content marketing - dessin d'un dame blonde qui réfléchit.

 

Voici une liste de tous les bénéfices d’une stratégie éditoriale pour votre entreprise :

  • Vous attirez du trafic vers votre site web.
  • Ce trafic est qualifié (filtré si vous préférez).
  • Google adore, et Google est votre ami (référencement naturel).
  • Vous avez une bonne image auprès de votre clientèle.
  • Vous ne “gonflez” pas vos clients avec de la pub invasive.
  • Vos prospects sont bien informés et proches de l’acte d’achat.
  • Vous vous démarquez de la concurrence.

Ok, d’accord. Je vous devine en train de cogiter aussi vite que Speedy Gonzales dans le désert mexicain. Vous vous dites : “Il est bien gentil Damien le journaliste, mais si c’est si magique, pourquoi toutes les entreprises ne le font-elles pas ?”

Et bien, pour plusieurs raisons :

  • c’est long si on veut le faire soi-même ;
  • ça peut coûter cher si on le délègue mal ;
  • on ne peut pas le faire de façon automatique ;
  • les résultats ne viennent pas tout de suite.

 

Content marketing : les 3 erreurs que font les entreprises

Erreur n°1 : viser des résultats à court terme

Je prends le risque de vous décevoir. Mais si vous visez un ROI (retour sur investissement) à court terme, clairement, le content marketing n’est pas fait pour vous.

Si vous avez besoin de résultats rapides, allez plutôt sur Google Adwords, Facebook Ads, etc.

Il ne suffit pas de rédiger un article de temps en temps pour espérer voir affluer des régiments de clients carte bleue à la main. C’est définitivement, non. Tout consultant qui vous prétendra le contraire sera disons… pas très sérieux (et je pèse mes mots).

Comptez de 4 à 6 mois pour voir les premiers résultats en marketing de contenu. La courbe que vous obtiendrez a toutes les chances de ressembler à celle-ci :

content marketing - la courbe de progression d'un blog

 

Erreur n°2 : ne pas y consacrer un budget suffisant

D’après une étude menée par le Content Marketing Institute, les entreprises consacrent en moyenne 25 % de leur budget marketing au content marketing.

Mieux : les résultats sont vraiment au top pour les entreprises qui réservent 40 % de leur budget com’ à leurs contenus.

Vous voilà prévenus.

Par contre, regardez bien la courbe. Si vous avez mené une campagne de content marketing à la hauteur, les résultats sont exponentiels.

Toujours en terme de budget, le choix stratégique est de savoir si vous mènerez votre campagne en interne ou si vous déléguerez cette mission.

C’est possible avec vos propres ressources, mais n’oubliez pas le facteur temps. Le content marketing est exigeant (il m’a fallu cinq ans pour apprendre à rédiger vite et efficace). Vous devrez aussi respecter un processus :

  • définir une ligne éditoriale ;
  • déterminer les rôles de chacun (qui prend les photos, qui écrit, qui relit, qui met en page ?)
  • fixer un calendrier éditorial (anticiper, c’est gagner en rédaction).

Je préconise plutôt une solution mixte. Débutez en déléguant le content marketing et progressivement, repérez dans vos collaborateurs ceux qui pourraient assumer cette fonction.

 

Erreur n°3 : se tromper de cible OU de message

Revenons à l’exemple de Bonne Gueule. Ses créateurs sont restés fidèles à leur message depuis le lancement, en fournissant des conseils avisés, techniques, pour une mode accessible et élégante à destination des hommes.

Au fil des échanges avec leur communauté, ils ont affiné leur discours. Ils ont parlé avec les mots de leurs clients. Ces derniers se sont identifiés à la marque naissante et en sont devenus ses premiers ambassadeurs.

Bonne Gueule n’a pas cherché à parler aux femmes. Sa cible était masculine.

En marketing de contenu, comme dans toute communication, il est important de bien définir votre audience (qui est-elle ? que veut-elle ? comment le veut-elle ? quels sont ses besoins, ses désirs, ses frustrations ?, etc.) Vous devez connaître parfaitement votre client cible (on parle aussi de persona).

Conclusion : comment mettre en place votre content marketing.

  1. Étude de votre client-cible.
  2. Définition de son problème.
  3. Élaboration de votre message.
  4. Choix du bon canal de promotion (newsletter, vidéos, réseaux sociaux, etc.)
  5. Étude des metrix (taux de rebond, taux d’ouverture des emails, etc.)

Damien Ricaut

P.S. : si cet article vous a été utile, n’hésitez pas à le partager auprès de votre communauté. Il peut aussi servir à d’autres entrepreneurs qui se posent les mêmes questions que vous.