fbpx
82 / 100 SEO Score

Réussir sa rédaction web et améliorer son référencement Google : ces 10 techniques faciles à apprendre pour une écriture magnétique (guide complet)

La rédaction web est un pilier de votre stratégie de content marketing. Vous ne pouvez pas faire l’impasse dessus si vous voulez du contenu qui attire des milliers de lecteurs. J’ai décidé ici de vous donner les techniques de rédaction web qui synthétisent douze années d’expérience personnelle dans le journalisme. Et des millions de vues. Pourquoi ? C’est un plan d’action que j’aurais aimé avoir quand j’ai commencé à écrire pour le web, voilà bientôt dix ans.

Comment réussir une rédaction web et faire des milliers de vues ? Vos 10 étapes

Pour réussir une rédaction web, et exploser le nombre de visiteurs sur votre site web, il y a 10 étapes à respecter. Les voici détaillées (sommaire).

Pour réussir une rédaction web, quelles sont les étapes à respecter ? Si vous cherchez les réponses à cette question, c’est que vous avez déjà un site internet. Ou vous projetez fortement d’en créer un.

 – Mais ce site ne vous apporte pas la visibilité que vous espérez. Le nombre de visiteurs ne décolle pas. Et ça malgré votre contenu de qualité. Et vous vous demandez “pourquoi ?”

Ou…

– Vous débutez dans le blogging. Votre objectif est d’apprendre la rédaction web. Pour avoir un bon référencement Google. Mais vous avez lu beaucoup d’articles sur le sujet. Vous avez visionné beaucoup de vidéos You Tube. Et, il faut bien l’avouer, vous êtes perdu.

C’est normal tout ça. Que vous vous interrogiez. Que vous n’y compreniez plus rien à ce Seo (search engine optimization). Aux stratégie de mots clés.

Pourquoi ? Parce que ceux qui vous rendent tout ça compliqué ont un objectif caché. Que vous achetiez leur formation. Ou que vous vous payez leurs services de rédacteur web. C’est tout.

Alors, revenons aux basiques. Et à l’essentiel.

Qu’est-ce que la rédaction web ? Une définition simple

Plutôt que de partir vers de grands concepts de marketing digital, prenons une image simple.

Votre site web, c’est comme une vitrine de magasin.

Que se passe-t-il si votre vitrine prend la poussière ?

Si les passants voient toujours les mêmes produits exposés, malgré les saisons qui passent ?

Vous n’êtes pas dynamique. Les clients vous fuient.

Parce qu’à côté, il y a une jeune chef d’entreprise qui, elle,
enchaîne les opérations commerciales,
renouvelle sa vitrine souvent.

Ses visiteurs sont contents. Et ils reviennent. La spirale du succès.

Si vous n’apportez pas des contenus frais ET pertinents, vous ne faites pas vivre votre site. Il prend la poussière. Comme un commerce à l’abandon.

Et quel est le meilleur moyen pour redynamiser tout ça ? La rédaction web, qui est le thème de cet article. C’est-à-dire les techniques pour écrire des articles de blog qui vont plaire à vos lecteurs ET aux moteurs de recherche.

Dans cette définition de la rédaction web, c’est le mot ET qui est le plus important.

Car n’écrire que pour Google c’est nul. Vos lecteurs vous fuiront.

Écrire que pour vos lecteurs, c’est mieux. Mais alors, vous allez mettre beaucoup de temps avant d’augmenter le nombre de visiteurs sur votre site. Vous risquez surtout de vous décourager.

Pour devenir un bon rédacteur web et y prendre du plaisir (c’est le seul moyen pour ne pas vous décourager), ayez tout de suite la bonne méthode. La voici détaillée.

Comment devenir un rédacteur web ? Éliminez le syndrome des “3 T”… Ou faites comme Bruce Lee

Je dois vous prévenir. Inutile d’aller plus loin dans la lecture de cet article sur la rédaction web si vous souffrez du “syndrome des 3 T cumulés” :
– je n’ai pas de Talent pour l’écriture ;
je n’ai pas de Temps à y consacrer ;
je n’ai pas de Thune à y investir.

Si vous additionnez ces 3 handicaps, au revoir. Inutile d’apprendre la rédaction web. Il faut que vous soyez OK sur au moins un des trois facteurs clés de réussite.

Je n’ai pas de leçon à vous donner. Mais je doute quand même de votre volonté de réussir si vous ne pouvez pas consacrer votre talent OU votre temps OU votre argent à votre stratégie de content marketing…

Si vous passez cette étape, bienvenus.

Vous n’avez qu’un seul “T” sur les 3 ? Ce n’est pas grave. Voilà pourquoi :

– pas besoin de talent en rédaction web. Pour être un bon rédacteur web, il faut les bonnes techniques d’écriture (que je vais vous apprendre ici grâce à mon expérience de journaliste). Et de l’entraînement. On n’est pas là pour devenir les futurs Hemingway.

rédaction web_le succès vient de l'entraînement_comme le disait Bruce Lee

Comme disait Bruce Lee, expert en arts martiaux : « Je ne crains pas l’adversaire qui a fait 10 000 coups de pied une seule fois. Mais je redoute celui qui a fait 10 000 fois le même coup de pied. »

En rédaction web, c’est pareil. C’est le plus entraîné qui gagne. Pas le plus talentueux. Pour réussir une rédaction web, tapez fort, mais avec le même geste.

« Je ne crains pas l’adversaire qui a fait 10 000 coups de pied une seule fois. Je redoute celui qui a fait 10 000 fois le même coup de pied.

(En rédaction web, c’est pareil).

Bruce Lee

– Pas besoin non plus de passer des journées entières à apprendre les règles de rédaction. Une demi-heure à une heure quotidiennes suffisent pour bien écrire.

Pourquoi ?
– Parce que les notions récentes de neuropsychologie ont prouvé que le cerveau apprend plus vite s’il est soumis très régulièrement à un exercice.

Si vous êtes OK pour tout ça (vous entraîner + vous êtes prêt à y consacrer du temps), alors vous n’aurez pas besoin de payer pour un rédacteur web freelance ou une plateforme de rédaction.

Par contre, embaucher un rédacteur ou solliciter une agence de communication peut être une bonne solution si vous n’avez vraiment pas le temps, ni l’envie de rédiger pour le web.

Dans ce dernier cas, je vous invite quand même à lire ce qui suit. Car, déléguer la rédaction de contenus, implique de savoir de quoi vous parlez.

Comment écrire pour le web ? (Oubliez ce qu’on vous a appris à l’école)

Un texte pour Internet ne se rédige pas comme un article de presse. Car le média n’est pas le même.

Les études prouvent que 50 % des articles web sont lus sur portable. Et un écran de smartphone, c’est petit. Alors, terminés les gros paragraphes. Les pavés indigestes.

Oubliez aussi ce que vous avez appris à l’école. La structure thèse-antithèse-synthèse, c’est bon pour les dissertations de philo. Pas pour la rédaction web.

Comment structurer votre texte ?

Retenez l’image de la pyramide inversée. Plus vous avancez dans l’écriture de votre post, plus vous allez dans le détail.

réussir une rédaction web, c'est  savoir utiliser le principe de la pyramide inversée

Les informations importantes doivent être données tout de suite.

Votre lecteur va scanner vos contenus :

  • en lisant votre titre ;
  • puis votre chapô ;
  • en jetant un œil à votre photo ;
  • au début de votre premier paragraphe ;
  • et aux intertitres.

S’il est intéressé et s’il a le temps, il va commencer à vraiment parcourir votre article.

Ce qui nous amène logiquement à la 3e étape, le balisage HTML.

Bien rédiger pour le web, c’est aussi une question de balises (la technique de la ménagère)

Est-ce que c’est le foutoir dans votre logement ? Si c’est le cas, vous allez me répondre que vous vous y retrouvez facilement. OK pour VOUS. Mais avez-vous pensé au visiteur extérieur ? Comment va-t-il dénicher ce qu’il cherche dans votre organisation ?

C’est pareil pour votre article. Si c’est le bordel, votre lecteur et Google seront perdus. Et vous perdrez de la visibilité.

D’où l’intérêt d’appliquer la technique de la ménagère. Rangez vos contenus. Respectez les bonnes pratiques de la rédaction web.

Comment ?

Le langage HTML permet à l’algorithme de Google de bien comprendre la structure de votre texte.

J’ai une bonne nouvelle pour vous. Nul besoin de maîtriser ce langage à fond. En rédaction web, il y a quelques notions essentielles à connaître, c’est tout.

Les voici :

  • La balise <title> pour le titre qui sera affiché dans le moteur de recherche.
  • La balise <H2> pour les sous-titres principaux.
  • La balise <H3> pour les sous-titres qui viennent sous les <H2>.
  • La balise <strong> pour les mots en gras.
  • La balise <a href> pour insérer un lien hypertexte.
  • La balise <i> pour un passage en italique.
  • La balise <u> pour souligner un passage.
  • La balise <p> pour un nouveau paragraphe.

Vous fermez la balise avec un /

Exemple : <title>J’écris mon titre</title>.

Astuce : vous pouvez vérifier la bonne insertion de vos balises en cliquant sur l’outil de génération HTML.

Attention : il faut au minimum deux <H3> sous un <H2>.

Comment améliorer son classement Google – Les bases du SEO

Le classement Google. L’optimisation pour les moteurs de recherche (Seo). C’est le Graal, la bataille ultime pour tous les blogueurs qui veulent réussir leur rédaction web.

Pourquoi ?

– Car c’est vous assurer de trouver de nouveaux clients sans démarcher.
– Car ce sont des clients “triés”. Ils recherchent une solution à un problème. Et cette solution, c’est vous qui la donnez avec vos articles optimisés.

Du coup…

Comment bien référencer son site web ? (Sous entendu, pour être le premier dans les résultats des moteurs de recherche).

Comme vous, j’ai lu beaucoup d’articles sur le sujet. J’en retiens deux choses essentielles.

– 93 % des internautes utilisent Google pour leurs recherches. Donc il reste le roi. C’est lui qui dicte sa loi.

– Google avec la dernière version de son algorithme Rankbrain, se base d’abord sur les intentions de recherche. Il anticipe le passage à la recherche vocale.

Plus question de “bourrer” les articles de mots clé

Les anciennes stratégies consistant à “bourrer” les articles de mots clé ne font plus sens aujourd’hui. Elles sont même repérées et pénalisées par Google.

Plus l’algorithme progresse, plus il réagit comme un cerveau humain (d’où son nom Rankbrain, qui ne laisse aucune place à l’ambiguïté).

comment réussir une rédaction web - capture écran d'une requête Google

Mais Google vous guide pour vos articles, en vous affichant les requêtes des internautes. À vous de vous en inspirer pour votre rédaction web.

Pour résumer :
– Écrivez long (au minimum 800 mots) pour donner une info complète à vos lecteurs.

– Ne vous concentrez pas que sur votre requête principale (exemple : “Comment choisir un beau bouquet pour la saint Valentin ?”). Élargissez votre champ lexical en parlant de “rendez-vous des amoureux”, “comment faire plaisir à sa chérie ? ”, etc.

– Ne négligez pas les images ! Réduisez leur taille au maximum pour alléger vos articles. N’oubliez pas de compléter la balise <alt> avec une description précise.

– Pensez responsive : votre site doit s’adapter à tous les écrans. 50 % des visites sur les sites se font par smartphone. Et le chiffre ne va pas en diminuant.

– Soignez votre maillage interne (voir le chapitre qui vient sur la méthode de la cathédrale gothique).

– Attirez les visiteurs vers votre site en faisant la promotion de vos articles sur les réseaux sociaux.

Un outil gratuit qui vous aidera pour améliorer votre référencement naturel : ubersuggest, créé par Neil Patel, expert américain du marketing digital. 

Le + de cet outil : il vous indique aussi le volume de recherches précis de votre mot clé. Enfin, soyez patient. Il faut compter six mois pour voir les premiers résultats d’une stratégie SEO bien menée.

Mais lisez la suite pour connaître une méthode peu connue (mais efficace) pour améliorer son positionnement dans Google .

Améliorer son positionnement Google grâce à la méthode du pillar-cluster (ou de la cathédrale gothique)

Deux grandes écoles se distinguent dans la création de contenus :

  • la quantité à tout prix ;
  • la qualité à tout prix.

Je privilégie un “mix” des deux, en me basant sur l’expérience utilisateur. Ma méthode s’inspire du pillar-cluster, selon le terme anglophone.

réussir sa rédaction web, c'est adopter le modèle de la cathédrale gothique
1- votre article pilier
2- des articles support pour détailler le contenu de votre article pilier.
3- article pilier + article support = la clef de voûte de votre architecture de site internet.

Pour une rédaction web Seo qui marche, il faut proposer des articles piliers, généralistes, de 3 000 mots environ (comme celui que vous lisez).

Cet article pilier synthétise votre expertise. Il a des liens internes vers des articles supports, qui détaillent le contenu.

Cette méthode permet d’éviter de rédiger des centaines d’articles. Avec le double risque de manquer d’inspiration et de faire du duplicate content (contenus trop ressemblants – pénalisés par Google).

Cette méthode correspond à une logique de recherche humaine. Pour bien comprendre cette organisation de votre site, rendez-vous sur mon article la méthode de la cathédrale gothique. J’y détaille tout en termes simples.

Comment trouver des idées articles pour son blog – 5 outils indispensables

Si vous êtes en train de lire ce chapitre, c’est que vous avancez à grands pas dans votre rédaction web. Je vous félicite. Surtout, ne grillez pas les étapes précédentes. Ou votre travail ne sera pas aussi efficace.

Maintenant que vous connaissez les bonnes pratiques en rédaction web, il est temps de se pencher réellement sur ce que vous allez écrire. Il faut donc trouver l’inspiration.

réussir sa rédaction web implique de travailler dur-affiche work harder

Il n’y a rien de pire que le syndrome de la page blanche. Pour vous l’éviter, des outils existent.

Mon expérience de journaliste m’a prouvé que c’est le passage le plus difficile. Il n’y a rien de pire que le syndrome de la page blanche.

Pour vous rassurer, j’ai souvent écrit mes articles dans les moments de plus grande panique. C’est-à-dire quand je n’avais pas d’idée et que l’heure du bouclage approchait.

Pour vous éviter la panne, voici un mode d’emploi que je respecte pour 90 % de mes contenus. J’utilise les 5 outils gratuits suivants (dans l’ordre).

  1. Feedly, un agrégateur de contenu, pour trouver les tendances du moment (veille).
  2. Evernote, pour regrouper les articles les plus pertinents.
  3. Ubersuggest, pour identifier les mots clé.
  4. Google, pour observer les requêtes des internautes (voir dans le chapitre “Comment améliorer son classement Google”).
  5. Buzzsumo pour identifier les contenus qui fonctionnent le plus dans ma thématique.

Je vous ai sélectionné ces 5 outils, car ils restent simples d’utilisation et ils font gagner beaucoup de temps.

9 idées de titres d’articles qui cartonnent

Un bon titre, c’est 50 % de votre succès. Les bons rédacteurs vous diront qu’ils passent 50 % de leur temps à rédiger l’article. Et l’autre moitié à réfléchir à leur titre.

Le titre (balise <title>) va conditionner le clic (ou pas), vers votre post.

Il y a 9 structures de titres qui fonctionnent bien.

  1. Comment” (faire ceci ou cela).
  2. Les 8 astuces pour“ (réussir ceci).
  3. Enfin une méthode pour” (accomplir ceci sans vous fatiguer).
  4. Ce qu’on ne vous dit pas au sujet de” (telle thématique).
  5. 4 étapes pour” (atteindre cet objectif).
  6. La top liste des” (meilleurs outils pour…)
  7. 5 leçons que nous apprend…” (untel sur…)
  8. La liste complète des…” (erreurs à ne pas faire pour…)
  9. Quels sont les meilleurs…” (outils pour…)

Définition du copywriting et une structure gagnante à tous les coups

Le copywriting arrive en force chez nous. Ce sont des techniques de vente par les mots, venues d’outre-Atlantique. Les plus grands experts du copywriting ont vécu au siècle précédent. Leurs héritiers ne font que les copier.

Des lettres de vente de ces grands auteurs (car pour moi, c’est de l’art), ont généré des dizaines de millions de dollars de ventes. Pour ne pas dire plus. Certaines lettres, écrites il y a plus de cinquante ans, sont encore utilisées pour vendre des produits. Avec succès.

Réussir sa rédaction web passe aussi par de solides notions en copywriting.

Parmi ces références, je cite souvent David Ogilvy ou Gary Halbert (je vous conseille d’ailleurs le livre The Boron Letters de Gary Halbert).

Issue du copywriting, il y a une structure de texte qui fonctionne très bien. La structure AIDA pour : Attention Intérêt Désir Action.

  1. Attention : surprenez votre lecteur (par une question, un chiffre choc).
  2. Intérêt : parlez-lui de ce qui l’intéresse avec ses mots (ce qui implique de parfaitement connaître votre client cible).
  3. Désir : suscitez chez lui le désir pour votre solution.
  4. Action : poussez votre lecteur à passer à l’acte. Soit en achetant un produit, soit en s’inscrivant à votre newsletter, etc.

Le secret de la réussite pour être un bon rédacteur web

Quel est le secret de la réussite pour tout rédacteur web ?

réussir sa rédaction web, c'est aussi suivre l'exemple de l'écrivain Jack London

Pour vous dévoiler ce secret, laissez-moi vous raconter une histoire. C’est la vie d’un immense écrivain, Jack London.

Jack voit le jour à San Francisco le 12 janvier 1876. Il n’est pas né avec une cuillère d’argent dans la bouche. Ses années de jeunesse ont même été misérables.

Ce sont les livres qui lui ont permis de s’évader et qui lui ont fait son éducation.

Parmi les romans qui l’ont marqué, il y a Signa, qui raconte l’histoire d’un enfant de ferme italien sans éducation qui devient un grand compositeur d’opéra. Jack London citera souvent ce livre comme une de ses principales sources d’inspiration.

Pour réussir sa rédaction web, il y a une leçon à retenir de l’histoire de Jack London : sa discipline.

Pendant sa vie, Jack a pelleté du charbon, a élevé des poulets, a chassé les phoques en mer de Béring. Il a même été vagabond avant de devenir chercheur d’or.

Il ne trouvera pas d’or dans le Grand Nord (Klondike). Mais son équivalent : l’inspiration. Jack a passé beaucoup de temps dans les saloons et les cabarets où les prospecteurs racontaient leurs aventures.

En janvier 1899, le magazine The Overland Monthly publie sa première nouvelle À l’homme sur la piste.

Le véritable succès arrive avec l’Appel de la Forêt en 1903.

Il y a une leçon que vous pouvez retenir de l’histoire de Jack London : sa discipline. Tous les jours, il écrivait 1 000 mots. C’est ça rançon du succès.

Vous devez vous entraîner tous les jours pour progresser en rédaction web. (Souvenez-vous du conseil de Bruce Lee…)

Pour écrire votre futur texte, ou les chapitres de votre nouveau roman, n’oubliez pas ce conseil simple, mais si efficace, prouvé par une étude scientifique de l’université Harvard. Vous devez conditionner votre cerveau. Je vous en dis plus ici (suivez ce lien).

Comment rester motivé pour réussir sa rédaction web ? 3 leçons d’un serial entrepreneur

Les coups de moins bien, j’en ai eu, vous en aurez pendant vos mois de rédaction web. Tout le monde en a.

Ce qui fait la différence, c’est comment vous arrivez à les gérer.

– Votre site internet ne va pas remonter tout de suite dans les résultats des moteurs de recherche.
– Vous n’aurez pas des centaines d’inscrits à votre mailing list ou à votre newsletter dès les premiers jours.
– Vos articles ne vont pas être lus par des centaines d’internautes dès qu’ils paraîtront.

Pendant votre carrière de rédacteur web, vous aurez des hauts et des bas.

Je ne suis pas épargné. Le plus récent, je l’ai l’eu à l’heure du déjeuner, un vendredi de la mi-janvier. Je n’avais plus d’appétit. Je regardais par la fenêtre, avec ma tasse de café à la main, comme vidé.

Et cette lassitude a duré.

Est-ce un coup de pouce du destin ?

Le week-end suivant, je devais monter mon dernier podcast pour les Divergents. J’y interviewais Jean-Marc Cottet. Jean-Marc est coach d’entrepreneurs à côté de chez moi, à Annecy. Purée, comme il m’a fait du bien !

Ses mots m’ont accroché. Car il parle de bienveillance, mais surtout d’envie pour réussir.

Il sait de quoi il parle. Lui-même a fondé sa première société en 2005, après avoir été animateur jeunesse, cadre dans la fonction publique, directeur d’association. Un parcours super atypique.

[Si vous voulez l’écouter, cliquez dans le menu sur la section “Les Divergents”.]

Voici les 3 principaux conseils que Jean-Marc donne à ceux qui ont un projet de création :

– ne pas rester seul ;

– l’opiniâtreté. Créer son entreprise, c’est long ;

– le courage d’assumer vos envies.

Remplissez-vous ces 3 conditions ? Je vous invite à bien y réfléchir.

Conclusion : dans cette méthode que je vous ai détaillée ici pour réussir sa rédaction web, il y a un conseil sur lequel vous devez rester concentré : l’entraînement.

Les outils, le process, c’est bien. Mais si vous ne sollicitez pas votre cerveau tous les jours pour écrire, vous n’irez pas loin.

Vous n’avez pas d’idée d’article, là, dans l’immédiat ? Racontez l’étape où vous en êtes, ou vos projets. Soyez transparents. Faites votre storytelling. 64 % des consommateurs sont attirés vers une marque, car ils partagent ses valeurs (étude YouLoveWords).

« Mes clients veulent d’abord des produits qui disent une histoire. »

Sébastien BRAS, chef étoilé

Un exemple, avec Sébastien Bras, un de plus grands chefs étoilés de France.

Son restaurant est dans l’Aveyron, près de Laguiole. C’est un passionné, un amoureux de sa région.

Comment sélectionne-t-il les produits qu’il sert à ses clients ? « Mes clients veulent d’abord des produits qui disent une histoire », explique le chef.

Alors, faites comme lui. Rien ne sert de réinventer la roue.

Vous avez votre méthode de rédaction web sous les yeux. Osez raconter votre propre histoire.

Damien Ricaut, storyteller

P.S. : vous avez lu l’intégralité de cet article sur réussir sa rédaction web, je vous félicite. Vous êtes déjà plus motivé que 85 % des autres internautes. Bravo ! Il ne vous reste plus qu’à saupoudrer vos textes de storytelling pour captiver vos lecteurs. Rendez-vous dans la section storytelling de ce site. Tout y est !