Sélectionner une page

article

Comment améliorer votre classement dans Google ?
Inspirez-vous du modèle de la cathédrale gothique

bonus : votre formation gratuite

Les 4 étapes indispensables pour réussir votre storytelling en moins d’un mois garanti

rédaction web

Comment améliorer son classement dans Google ? La méthode gothique

Comment améliorer son classement dans Google ? Voilà la reine de toutes les batailles. Le Graal pour tout professionnel de la rédaction web ou du content marketing. Pour atteindre cet objectif, j’expérimente mon modèle de la cathédrale gothique. Il s’inspire directement du pillar-cluster, développé par les références du marketing digital d’outre-Atlantique. Attention, pas question pour moi de me positionner en expert du référencement naturel (SEO). Ce n’est pas mon métier (je suis journaliste). Simplement, j’ai fait beaucoup de recherches sur le pillar-cluster. Je lui ai trouvé beaucoup de similitudes avec les fondamentaux du style gothique. Je vous explique tout ça simplement.

 

Un bon référencement naturel passe par du contenu bien structuré… comme une cathédrale gothique

Comment améliorer son classement dans Google grâce à l’architecture gothique ? C’est ce que je propose de vous détailler ici. Nous allons évoquer le modèle de la cathédrale gothique. Ce dernier est directement inspiré du pillar-cluster, que j’ai découvert tout récemment grâce à un article de Neil Patel, expert américain du marketing digital.

En quelques mots, ce modèle s’articule autour de trois priorités.

comment améliorer classement dans Google_le modèle de la cathédrale gothique

Améliorer son classement dans Google
en s’inspirant de l’architecture gothique
(1- le pilier ; 2 – l’arc-boutant ; 3 – la clef de voûte).

 

1- Plutôt que d’empiler les couches d’articles dans votre blog, vous allez structurer votre contenu autour d’articles de référence (les articles piliers) qui sont le cœur de votre expertise. Comme les piliers d’une cathédrale   (1).

2- Vous allez également rédiger des articles support (ou clusters) qui vont détailler les points généraux abordés dans vos articles piliers. Ce sont les arcs-boutants (2) du style gothique.

3- Ce système va être la clef de voûte (3) de votre architecture de blog.

En travaillant ainsi, vous êtes gagnants sur trois points.

1- Vous favorisez une expérience utilisateur (UX) fluide et logique. Ce n’est pas le tout de plaire à Google. Il faut aussi que vos lecteurs s’y retrouvent.

2- Vous augmentez le temps d’attention des visiteurs sur votre blog. Vous soignez ainsi votre taux de rebond et vos durées de session. Deux données statistiques auxquelles Google est très attentif.

3- Vous gagnez en efficacité. Plutôt que de faire de l’abattage, vous faites des frappes chirurgicales. Vous écrivez moins, mais de façon stratégique.

 

Le modèle de la cathédrale gothique privilégie une lecture fluide pour votre lecteur ET Google.

 

L’architecture gothique autorisait des monument plus fins, plus hauts, plus esthétiques. Donc plus agréables à l’œil.

C’est pareil pour mon modèle de la cathédrale gothique. Il privilégie une lecture fluide pour votre lecteur ET Google.

Voilà pour les notions de base.

Pour aller dans le détail, fidèle à ma ligne de conduite, je vous propose de vous raconter une histoire (je reste un fan du storytelling) basée sur un cas réel. Un exemple précis qui devrait (je l’espère), vous aider à comprendre comment améliorer votre classement dans Google grâce à ce modèle de la cathédrale gothique.

 

Francis veut améliorer son référencement naturel grâce à son content marketing. Va-t-il y arriver ?

Voici donc l’histoire de Francis*, 48 ans.

Histoire d'entrepreneur_se lancer à 45 ans_homme en costume_conseilsstorytelling.fr

 

Après une carrière dans le secteur bancaire, Francis est devenu agent prévoyance et santé en Rhône-Alpes. Il a un statut d’indépendant et représente une grande marque sur son secteur géographique.

Francis a suivi une longue formation (trois mois) pour se spécialiser. Il a de l’argent de côté, pour assumer les dépenses de la famille (deux filles et sa femme qui travaille), le temps que son chiffre d’affaires progresse. Mais il ne pourra pas tenir avec ce seul budget plus de seize mois. Ce qui n’est déjà pas si mal.

Dans sa progression, Francis est accompagné par Émilie*, jeune et dynamique animatrice du réseau d’experts en prévoyance auquel il appartient. Sa tutrice conseille à Francis de contacter son propre réseau pour trouver ses premiers clients.

Francis est d’accord. Mais il n’est pas né de la dernière pluie. Il sait qu’à long terme, son réseau ne lui fournira pas les 7 rendez-vous clients hebdomadaires vivement recommandés par sa tutrice pour faire tourner son business.

Francis a toujours eu un côté pédagogue. Il a un don pour expliquer les choses facilement aux gens (c’est d’ailleurs pour ça que sa tutrice l’a sélectionné).

Il s’est informé sur Internet. Il a vu que beaucoup d’entrepreneurs ont leur site web pour promouvoir leur activité.

 

Pour garnir son portefeuille de clients, Francis va écrire des articles.

 

Alors, pour garnir son portefeuille de clients, Francis a décidé de faire comme beaucoup d’entrepreneurs. Il va écrire des articles sur Linkedin et sur son blog autour de sa spécialité, la prévoyance. Il va donc expérimenter une stratégie de content marketing.

Il sait que, d’après un expert SEO français qui fait référence, 87 % des personnes qui possèdent un smartphone utilisent un moteur de recherche au moins une fois par jour. Il sait aussi que 61 % des clients font des recherches sur le web avant d’acheter.

 

Seulement voilà. Il lit qu’il faut écrire plein d’articles pendant longtemps (6 mois voire plus), pour espérer remonter dans la SERP (search engine result page), première page des résultats Google . Toujours d’après l’étude qu’il a lue, “75 % des utilisateurs de Google ne vont jamais au-delà de la première page”.

 

Pour améliorer son classement dans Google, Francis a d’abord lu qu’il devait écrire beaucoup d’articles. Il est désespéré.

 

Il parcourt les blogs, les tutos You Tube, et il constate que ce n’est pas si simple d’être bien positionné. Des questions le taraudent :

– « J’ai lu que pour améliorer mon référencement Google, je devais écrire plein d’articles. Mais comment trouver le temps nécessaire ? Et les idées de sujets ? »

– « Je n’ai que 7 articles sur mon blog. C’est foutu pour moi alors. À moins de payer un rédacteur web. Je n’ai pas du tout prévu ce budget dans mon business plan. »

– « À force d’écrire la même chose, je vais me lasser. J’ai peur de faire des articles qui se ressemblent trop. Je dois faire attention au duplicate content (ndlr : les contenus trop proches sont sanctionnés par les moteurs de recherche). »

Francis se pose les bonnes questions. Mais il est dans l’impasse.

C’est alors qu’il lit l’article de Neil Patel sur le pillar-cluster. Il a le déclic. Neil lui fournit une méthode au top pour améliorer son classement dans Google sans rédiger des centaines de posts.

 

Comment améliorer votre classement dans Google ? Francis ouvre le capot du moteur et vous montre sa stratégie

Grâce aux documents d’entreprise fournis par sa tutrice, Francis a sa structure en tête.

marketing de contenu_une mission importante pour votre entreprise

Les articles piliers de Francis

Pour son arborescence de site web, Francis aura deux articles piliers : un sur la prévoyance (santé), le second sur le patrimoine. Ce sont ses deux grandes spécialités comme agent général. Les deux articles piliers sont les  sujets principaux de l’activité de Francis. Ce sont deux articles généralistes sur un seul thème à chaque fois.

Chacun de ses articles piliers fera près de 3 000 mots avec les bons mots clé (“sécuriser revenus”, “protéger patrimoine”, “constituer patrimoine”, etc.)

Pour identifier ses mots clés, il lui suffit de taper dans la barre de recherches de Google. Les suggestions apparaissent instantanément.

Les articles supports (cluster) de Francis

Viennent maintenant les articles support (cluster) de Francis. Leur nombre varie selon les études marketing. Mais de 5 à 10 articles supports semble être un bon début.

Là, Francis doit se mettre dans la tête de son prospect et s’imaginer quelles requêtes ce dernier va taper sur Google.

C’est à mon avis le travail le plus difficile (et le plus stratégique) pour un bon référencement naturel.

Dans le cas de Francis, il peut évoquer :

– “chef d’entreprise : quel statut choisir pour protéger son patrimoine” ;

– “chef d’entreprise : comment optimiser votre rémunération” ?

– “comment se protéger entre associés” ?

Etc.

Référencement de site web : gare au maillage interne !

Écrire, c’est bien. Mais il y a d’autres actions à mener dans votre stratégie de content marketing inspirée par le modèle de la cathédrale gothique.

Comment améliorer votre classement dans Google si vous négligez le maillage interne (liens entre vos articles) ?

– Chaque article support devra contenir un lien vers son article pilier.

– Chaque article pilier aura des liens vers ses articles support. Si un article pilier a 7 articles supports, il aura donc 7 liens.

– Des liens entre articles supports aux contenus proches sont aussi recommandés. Dans l’exemple de Francis, un lien vers les deux articles support “chef d’entreprise : quel statut choisir pour protéger son patrimoine” et “chef d’entreprise : comment optimiser votre rémunération” est judicieux. Les deux contenus vont intéresser le même client cible.

– Ne pas omettre des liens externes vers des articles sources (ex : un article paru dans le quotidien Les Échos sur les questions patrimoniales) pour renforcer le SEO.

Conclusion : le modèle du pillar-cluster reste du marketing de contenu long terme. Mais c’est une stratégie utile et efficace pour le référencement naturel et l’optimisation du temps de travail de son auteur. Il est basé sur l’intention de l’utilisateur et correspond au futur de la recherche sémantique sur internet. Enfin, je trouve qu’il positionne son auteur comme expert dans son domaine. On peut donc parler de cluster sémantique pour définir cette technique de la cathédrale gothique.

*Les données permettant d’identifier cette personne ont été modifiées, pour préserver son identité.

Damien Ricaut

P.S. : Pour apprendre d’autres astuces de rédaction web ou des tips pour savoir comment améliorer son positionnement dans Google, n’hésitez pas à consulter mes autres articles. Plutôt que du jargon d’experts qui veulent rester entre eux, je préfère utiliser une pédagogie que je comprends.

Vous avez des questions ?

(ou vous souhaitez me contacter, remplissez le formulaire ci-dessous et je vous répondrai au plus vite)

CONSEIL STORYTELLING
Site économique des Lacs
320, rue des Sorbiers
74 300 Thyez
Responsable de la rédaction : Damien Ricaut
Conditions générales de vente