La copine suédoise de Terminator a 3 leçons pour vous…

 

Voici une histoire qui va vous rebooster :

  • Si vous rédigez pour Facebook, Insta, votre blog, et que vous n’avez pas les résultats que vous attendiez.
  • Si vous prospectez, vous vous défoncez, mais que les clients peinent à se montrer.

 

 

Pour changer le monde, il y a ceux qui râlent et cassent. Et il y a les autres, qui agissent. Face au réchauffement climatique, une jeune fille vêtue d’un sweat à capuche se bat.

 

blog conseil storytelling _ copie écran Twitter de Greta Thunberg, jeune activiste écologiste

Face à l’urgence climatique, une adolescente s’est mobilisée, seule. Maintenant, ils sont des milliers derrière elle.

 

Vous avez dû en entendre parler. C’est Greta Thunberg, une Suédoise de 16 ans. Elle exige des gouvernants des mesures concrètes pour empêcher la Terre de devenir un vrai four.

Alors, en août 2018, elle a entamé seule son acte de désobéissance civile. Refusant d’aller à l’école le vendredi et se posant devant le Parlement suédois avec une pancarte.

Pourtant, son pays est déjà en avance sur la question climatique, notamment en ce qui concerne le recyclage et l’empreinte carbone. Mais Greta exige plus.

Je vois déjà les cyniques rire sous cape… Qu’ils aillent au diable. Eux et leur bêtise.

Car le mouvement de Greta fait tache d’huile. Rien qu’à Bruxelles, 12 500 élèves se sont rassemblés en ce mois de janvier 2019 dans le mouvement « Youth for climate ». Greta a prononcé un discours poignant le 14 décembre 2018 lors de la Cop 24 qui se tenait à Katowice (Pologne).

Arnold Schwarzenegger l’a invitée à Vienne, pour l’Austrian World Summit. La réponse de la jeune Suédoise : « Comptez sur moi, hasta la vista baby ». Le magazine Time l’a élue parmi les 25 adolescents les plus influents de la planète.

Mardi 22 janvier, elle a prononcé un discours au forum de Davos ((Davos, en gros, c’est le café freelance de tous les puissants du monde).

Ne vous trompez pas si vous vous attendez à des paroles gentillettes. La gamine sort la grosse artillerie quand elle ouvre la bouche. Terminator, va coucher panier. Voilà un extrait de ce qu’elle a dit à la Cop 24 : « Certains disent que je devrais plutôt être à l’école, mais pourquoi étudier pour un futur qui n’existera peut-être pas. Quand personne n’essaye de sauver ce futur ? »

Ah, dernière chose. Pour aller à Davos, notre ado a refusé de prendre l’avion. Pollution oblige. Elle a préféré le train.

 

Greta a des convictions. Pas que des idées. Pour aller à Davos, elle prend le train. L’avion pollue trop.

 

Non seulement, elle veut changer le monde, mais en plus, elle a des principes.

Quant à la maman de Greta, cantatrice, elle a stoppé net sa carrière internationale. Elle ne veut plus prendre l’avion. Pour les mêmes raisons que sa fille… Greta m’a bien reboosté. Pas toi ?

En fait, toi, moi, nous devons retenir 3 vraies leçons de vie de l’histoire de Greta :

  • Ne lâche rien. Sois constant. Un jour, ça finira par payer.
  • Sois convaincu par ce que tu fais. Et tu finiras par convaincre les autres.
  • Aie des principes en accord avec ce que tu penses. Ne tends pas la main au diable.

Hasta la vista, baby.

Damien RICAUT, storyteller

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *