83 / 100 SEO Score

Raconter une histoire, faire du bon storytelling, c’est LA stratégie d’avenir pour humaniser vos ventes.
Pourquoi ?
Parce que vous allez remettre de l’humain -et de l’émotion- dans votre marketing.
Et vous démarquer de la concurrence.

Ce que vous allez apprendre dans cet article de Conseil Storytelling :
– Les deux valeurs entrepreneuriales qui vont faire la différence en business (en 2020, devancez vos concurrents).
– Ce que vous avez en vous comme qualité, mais que vous n’exploitez pas assez (arrêtez d’être ce marchand de confettis à la sortie d’un cimetière).
– Le tunnel de vente qui va assurer votre futur succès (par un as du marketing digital).
– Le seul outil à moins de 100 €, indispensable pour aller chercher vos futurs clients.

Vous vendez une formation dans laquelle vous vous êtes investi à fond. Vous y partagez un max de connaissances et d’astuces. Mais vos clients sont rares. Vous vous faites l’effet d’un marchand de confettis à la sortie d’un cimetière… 

Ou vous êtes coach.
Vous avez déjà acheté des formations bluffantes. Elles vous ont persuadé que vous pouvez gagner votre vie sur le web en partageant votre expertise. Mais vous ignorez comment faire la différence face à vos concurrents.

Si vous êtes dans une de ces deux situations, alors restez ici. Car ce qui suit va vous faire avancer à pas de géant.

Raconter une histoire comme ces deux entrepreneurs, c’est vous assurer de réussir (et rien que pour ça, ils méritent votre respect)

Comment réussir dans votre ambition d’entrepreneur ? En copiant ceux qui vous ont précédé. Qui font du business. Sans faire de bruit ni jouer du pipeau.
 
Parmi ces créateurs innovants, il y a deux mecs qui valent le détour en ce mois de juillet 2019.
– Le premier, c’est Sébastien Gourrier,  créateur de SG Autorépondeur. Il vient de produire une étude, avec son équipe, sur les nouvelles façons de vendre. Et c’est super instructif pour vous, entrepreneur du web ou coach.
– Le second, c’est Alex Dana, créateur et CEO de Livementor, école du digital. Il utilise déjà les méthodes préconisées par son collègue Sébastien Gourrier. Et ça lui réussit plutôt bien (son école compte plusieurs milliers d’élèves et se développe à vitesse grand V).

La bonne stratégie, c’est celle qui fonctionne.

Avant de vous dévoiler les secrets de ces deux boss, je tiens à dire que je n’ai AUCUN lien d’affiliation avec eux.

Raconter une histoire bienveillante : Sébastien Gourrier, créateur de SG Autorépondeur, sait faire.


Je les ai sélectionnés pour trois raisons :
– Ce sont des entrepreneurs bienveillants.
– Ils ne pipeautent pas. La stratégie qu’ils défendent, ils l’appliquent à leur propre business.
– Je suis client chez eux. J’ai donc testé leur professionnalisme (entreprises à l’écoute de leurs clients, temps de réaction rapide, innovation permanente).

Ce que vous attendez pendant vos lives Facebook ou You Tube. Et que vous ne trouvez pas…

Alors, que disent-ils, ces surdoués du digital ?
Que les outils, c’est bien. Mais si vous voulez faire la différence. Devenir remarquable. Qu’on reconnaisse votre expertise.
Alors vous devez vous faire entendre ET interagir avec vos prospects/clients.

Pourquoi ? Parce que le marché du web arrive à saturation.
Il est temps pour vous de remettre de l’humain dans vos ventes. De l’échange. De la parole. C’est ce que veulent vos clients.

Nous restons des êtres sociaux. Aristote l’a dit. Mais le web a plongé les humains dans une solitude numérique.

Vous vous êtes gavé de vidéos You Tube pour trouver le bon conseil.
Mais avez-vous trouvé une vraie connexion ?

Avez-vous senti une interaction ?
Aviez-vous l’impression d’être écouté ?



Je vous donne un exemple : le vôtre.
– Vous vous êtes gavé de vidéos You Tube pour trouver le bon conseil pour votre entreprise.
– Vous avez lu des posts Facebook, des articles de blog à la recherche de l’info qui tue.

D’accord. Mais, en face, y avait-il quelqu’un pour vous répondre ?
Désolé, mais non.

Je ne parle pas d’un commentaire poli (et obligé). Mais d’une voix qui est vraiment à votre écoute. D’un expert qui échange avec vous.

Peu de réciprocité.
Peu d’interaction.
Personne qui soit là pour raconter une histoire. Et se connecter avec la vôtre…


Les prochains mois vont sonner la revanche de l’humain.


Pourtant, c’est quoi bien communiquer ? Je vous l’ai déjà expliqué dans un précédent article. Les mots ne pèsent que 7 % dans votre com’ efficace. Le reste, c’est question de posture, de regard, de sourire, de ton de voix.

Les prochains mois vont sonner la revanche de l’humain. Et de l’éthique. Ceux qui vont respecter ces deux piliers (les échanges bienveillants et l’éthique) s’assurent un avenir radieux. Pour dynamiter leurs ventes.


Votre qualité de businessman que vous n’exploitez pas assez, c’est… votre bienveillance.

Comme le dit le marketeur Siegried Cey, CEO de RM Université, « il faut proposer des scènes ouvertes à votre audience ».

Je vous vois venir. Vous vous dites : « Mais comment je vais pouvoir faire ça ? »

J’ai une bonne nouvelle. Les outils qui permettent ça existent déjà. Ce sont des outils puissants.
– les conférences,
– les webinaires,
– les lives Facebook,
– les lives You Tube,
– les immersions,
– les ateliers.

Faire des ventes en 2020 : l’erreur que font (encore trop) d’entrepreneurs

Mais il y a un problème. J’ai constaté, et d’autres entrepreneurs s’en rendent compte, que ces outils ne donnent pas leur plein potentiel. Car ils sont mal utilisés.
– Les lives se résument à de longs monologues où l’intervenant explique en long et en large sa pensée.
– Ou ces lives ne sont là que pour faire de la vente. Sans vraiment donner une info de qualité.

Or, les gens ont besoin de communiquer.
Ils ont besoin de cette interaction qui va mettre un lien entre eux et vous.

Donc, donnez de l’expertise. Et surtout posez des questions à votre audience.

Le monologue, c’est bon pour les journalistes de BFM. Pas pour un entrepreneur comme vous.

conseilstorytelling.fr




On n’est pas à la télévision. Ou dans une rédaction de presse (et c’est un ancien journaliste qui vous parle).
Connectez-vous à votre audience en lui donnant la parole (par tchat ou carrément en invitant vos membres à s’exprimer avec leur webcam).

Pourquoi ?
– Parce que vous partagerez votre histoire, pas seulement votre expertise.
– Parce que, vous serez impactant avec votre posture, votre regard, votre bienveillance.
– Parce que la connexion émotionnelle, en persuasion, est le levier le plus puissant. L’audience se dit alors : j’ai confiance en lui, je vais tester un produit chez lui. Et la connexion émotionnelle ne se fait qu’avec les échanges.

Apportez des réponses interactives.
Votre audience à envie de s’exprimer. Elle adore parler, d’elle. C’est humain.
Et qu’est-ce qu’elle préfère, votre audience ? Entendre de belles histoires. Et raconter une histoire.

Faire des ventes : le seul pipeline qui assure votre succès

Du coup, il y a un pipeline (ou tunnel de vente), qui vous permet d’optimiser votre nouvelle stratégie de vente. C’est le pipeline OTO (One Time Offer), défendu par le marketeur Siegfried Cey.

C’est la catégorie de tunnel de vente qui fonctionne le mieux.
Voici son schéma (à recopier) :
– une page de capture
– quand la personne est encore là (qu’elle laisse son prénom et son e-mail), proposez-lui un premier petit produit (pas forcément rentable pour vous). Ce produit permet de déclencher une première vente. Qui valide la qualité de ce que vous faites. (Ne le bâclez pas).

L’objectif : déclencher l’effet “waouh”.
Votre client doit se dire : « Ouah, si pour ces 17 €, j’ai tout ça, qu’est-ce que sera quand je mettrai 800 € chez cette personne ? ».


Raconter une histoire avec le pipeline OTO, c’est tout sauf pipeau.



Votre objectif va être simple : rentabiliser la Life time value (valeur long terme de votre client). Et faire des marges sur vos produits suivants.

Comment ?
– Avec vos scènes ouvertes.
– Avec vos histoires.
– Avec votre communication bienveillante.

La meilleure illustration de tout ça ?
C’est encore ce qu’a fait Alex Dana, dans un live Facebook sur son dernier produit, le “netflix’” de la formation. C’est-à-dire La Tribu, une base de données de centaines d’heures de formations sur l’entrepreneuriat et le marketing digital.

Raconter une histoire et permettre les échanges avec sa communauté, comme Alex Dana, CEO de Livementor.



Que remarquez-vous ? (Cliquez sur la photo pour voir l’extrait vidéo) :
– Pas de monologue pendant ces lives.
– Un maximum d’échanges avec la communauté et les prospects.
– Une action bienveillante (partage de valeur et de conseils sans pression d’achat).

Donc, si vous avez bien compris cet article, vous savez que l’outil du futur pour votre business, c’est… une bonne webcam.

Maintenant, passez à l’action.
Créez une page de vente pour vendre votre petit produit magique.
Lancez vos scènes ouvertes (lives Facebook, lives You Tube).
Restez dans la bienveillance. Pour donner confiance.
Et pendant vos lives, partagez votre histoire. Connectez-vous avec vos clients avec des émotions. (Pour ça, apprenez la persuasion, cliquez ici).

Damien Ricaut, storyteller

Catégories : Non classé

2 commentaires

Thierry de Marketing Bienveillant · 25 juillet 2019 à 7 h 28 min

Bonjour Damien,
Malheureusement, le mot bienveillance a tendance à être utilisé à toutes les sauces. Se targuer d’être bienveillant ne suffira pas pour qu’un consommateur vous remarque et décide de parler de vous à son entourage.
La bienveillance, ce n’est donc pas une simple posture de communication. Il faut adopter une vision humanisée du consommateur. La clé pour être visible est de se rendre VRAIMENT utile !

    Damien Ricaut · 25 juillet 2019 à 15 h 38 min

    Bonjour Thierry,
    Et merci pour votre commentaire. Je vous rejoins tout à fait sur la bienveillance utilisée à toutes les sauces. Un peu comme le “green washing” a été à la mode, la bienveillance devient tendance.
    De toute façon, si la bienveillance n’est qu’une posture, elle est vite démasquée par le client. Alors, le retour de bâton est violent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *