72 / 100 SEO Score

Maria, d’approvisionneuse à entrepreneuse éthique dans le café

« Ce qui était formidable, c’est le relais qu’il y a eu autour du projet. Et tout ça, ça m’a donné la force de continuer »

Le pouvoir des histoires est puissant si vous savez l’utiliser sans tricher. Il peut vous aider à percer au début de votre projet entrepreneurial sans avoir besoin d’un budget marketing énorme pour votre stratégie de communication. On parle alors de storytelling de création d’entreprise. Maria Dion-Gokan en est l’illustration parfaite. Jeune mère de famille en région parisienne, ancien cadre dans l’industrie, elle n’a pas hésité à larguer son job pour lancer sa marque de café éthique et écologique. Pour cela, elle a communiqué son histoire sur les réseaux sociaux. L’émotion, la conviction dont elle a fait preuve ont convaincu des investisseurs des 5 continents, qui l’ont suivie dans sa campagne de financement participatif.

pouvoir des histoires _ photo Maria Dion Gokan dans un dépôt d'entreprise

Mon interview de Maria Dion-Gokan en storytelling – podcast (cliquez sur le lecteur audio ci-dessous)

Storytelling de création d’entreprise : Rituel Café, éthique, solidaire et écologique

Aujourd’hui, pour ce 6e épisode du podcast Les Divergents, je suis avec Maria Dion-Gokan. Maria, jeune mère de famille, a lancé une campagne de crowdfunding (financement participatif), à la rentrée 2018, plus précisément du 7 septembre au 22 octobre. Cette campagne était destinée à l’aider dans son projet : créer une marque de café éthique et écologique, Rituel Café. Comme elle le dit si bien, Maria veut défendre « un café de qualité, produit dans le respect de l’homme et de l’environnement ».

Pendant sa campagne, à sa grande surprise, des donateurs se sont manifestés depuis l’Allemagne, le Japon, les États-Unis, l’Afrique. « Ce qui était formidable, témoigne-t-elle, c’est le relais qu’il y a eu autour du projet, au-delà de la contribution financière. Et tout ça, ça m’a donné la force de continuer. En plus, j’ai atteint mon objectif ! »

pouvoir des histoires _ Maria Dion-Gokan lors d'un voyage en Afrique
Maria Dion-Gokan lors d’un voyage en Afrique pour rencontrer ses fournisseurs.

Maria ne s’est pas lancée dans cette entreprise par hasard.

Elle a une expérience de plus de dix ans comme approvisionneur – acheteur en entreprise. Une compétence qui, on s’en doute, lui est très précieuse dans sa nouvelle activité. Notamment, quand elle se rend en Afrique pour sélectionner et vérifier ses fournisseurs du Rwanda, Kenya, et de l’Ouganda.

Surtout, Maria est animée par une véritable conviction. Son histoire et l’histoire de son produit sont étroitement liées. Elles sont indissociables même. Maria a toujours milité dans les associations. Une démarche solidaire qu’elle ne retrouvait pas dans son travail. C’est pourquoi elle s’investit autant dans sa nouvelle entreprise. Elle veut être utile. Et maintenant, elle se sent bien.

Le pouvoir des histoires pour aider les petits producteurs

Le projet de Maria Dion-Gokan est fascinant et à bien des égards, exemplaire.

Maria n’a pas hésité à quitter son job de cadre dans l’industrie pour se lancer. Elle veut aider les petits producteurs de café africain à être rémunérés à leur juste valeur pour qu’ils puissent développer un business profitable dans leur propre pays. C’est là le fondement de son action. Dès le départ, Maria était confrontée à un grave problème de conscience. Elle ne pouvait plus supporter de voir ces frêles embarcations chargées de migrants prendre tous les risques pour traverser la Méditerranée. Avec des milliers de victimes à déplorer. Elle a voulu agir à son niveau.

Une volonté farouche qui a été renforcée pendant un salon professionnel à Lyon : « J’ai eu un choc. Pendant ce salon, on ne voyait pratiquement aucun producteur. Alors que ce sont les personnes les plus importantes ! » Elle s’est dit qu’elle deviendrait leur porte-parole, en communiquant sur les réseaux sociaux, sur son site web rituelcafe.com, pendant ses ateliers, etc.

le pouvoir des histoires _ Maria Dion Gokan pendant un atelier de dégustation
Maria Dion-Gokan fait tout elle-même : les ateliers de dégustation, la préparation des livraisons, la communication, etc.

Mais tout ne s’est pas fait aussi facilement. Tous les jours, elle doit jongler avec les priorités.

Au moment de l’interview, nous sommes en pleine période de fêtes. Maria court les marchés, les ateliers de formation pour le public. Elle prépare elle-même les commandes de ses clients, elle anime son blog où elle vend ses produits et où elle prend le temps de raconter sa passion. Bref, elle n’a pas assez de ses deux bras pour mener toutes ses actions. Heureusement, elle est aidée par une amie, Marie, avec qui elle co-organise ses ateliers. Marie est aussi une femme très engagée dans le développement durable.

Une histoire authentique et un marketing créatif

Maria a enchaîné les étapes pour réussir son projet :

  • Bien se former au point de devenir experte (elle a suivi des cours auprès d’une experte en café). Maria n’a rien laissé au hasard, et a appris la préparation, la sélection, la dégustation du café.
  • Bien s’entourer pour bénéficier de conseils avisés.
  • Bien préparer en testant son produit auprès d’un échantillon de clients.
  • Bien communiquer, consciente du pouvoir des histoires.

Début 2019, Maria Dion-Gokan est allée en Afrique pour rencontrer d’autres producteurs locaux. Comme elle le dit si bien : « Ces personnes-là doivent être mises en avant. Leur café, leur travail, leur savoir-faire, leurs valeurs doivent être mis en avant. »

Idem pour le volet écologique. Pas question pour elle de copier certains grands groupes et d’en faire un argument marketing supplémentaire. Non, Maria (et j’en suis témoin, car j’ai acheté ses produits) veut réutiliser toute la matière première qu’elle tire de sa production. Un exemple, qu’elle explique bien dans son interview : « Le café est une graine qu’on extrait d’une cerise. Au départ, on jetait cette cerise. Maintenant, on la recycle pour faire des infusions excellentes pour la santé, notamment la gestion. » Idem pour le marc de café utilisé comme produit cosmétique ou pour fabriquer des bougies, du savon.

Dans ses ateliers parisiens, Maria vous livre tous ses petits secrets. Vous n’avez plus qu’à aller à sa rencontre.

Mais déjà, dans l’interview de ce podcast, vous allez en apprendre beaucoup.

Inspirez-vous de son récit narratif, de ses méthodes de communication. Et vous verrez, pour vous aussi, le pouvoir des histoires va métamorphoser votre business. Il suffit d’être authentique dans votre communication.

Damien RICAUT, storyteller
podcast Les Divergents

P.S. : si vous avez aimé ce podcast, écoutez le témoignage de Jean-Marc, serial entrepreneur, qui vous donnera ses 3 conseils de réussite.